31 octobre 2018

Marc Dugain Avenue des géants

 Référence : Marc Dugain, Avenue des géants, éditions Gallimard, 361 pages, 2012                          Ce n'est pas la première fois qu'un auteur s'empre de cette histoire. Déjà en 1959, l'Américain Robert Bloch publiait Psycho, l'histoire de Norman Bates, un type vraiment perturbé qui est allé jusqu'à tuer et empaillé sa mère abusive. Vers 1990, c'est un autre auteur Bret Easton Ellis qui publiait... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 octobre 2018

Philippe Djian, Impuretés

      Référence : Philippe Djian, "Impuretés", éditions Gallimard, 236 pages Livre déprimant dirons certains, tant les personnages semblent doués pour faire leur propre malheur comme l'écrivait le psychologue Paul Watzlawick. Des personnages plutôt privilégiés pour l'essentiel, comme Laure et Richard Trendel qui viennent de perdre leur fille Lisa dans des circonstances assez nébuleuses et dont le fils Evy ne perd jamais une occasion de leur poser problème... allant jusqu'à se mettre des tessons de... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2018

Gérard Mordillat Les vivants et les morts

Référence : Gérard Mordillat, "Les vivants et les morts", éditions LGF, février 2006, Grand Prix RTL-Lire 2 .        « Quelque chose de toi sans cesse m’abandonne, Car rien qu’en vivant tu t’en vas. » Anna de Noailles, Les vivants et les morts Avant, les hommes étaient entraînés malgré eux dans des guerres de conquêtes, de religions… maintenant c’est la guerre économique qui les menace et peut aussi tuer. Rudi et Dallas ouvriers à la Kos, une usine de fibre plastique, sont de ceux-là. Leur usine a déjà connu... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 09:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2018

Un conte : Le paon et le palais

Le paon et le palais... Tout s'arrête... Tôt... ou Tard ! Un jeune paon, imbu de son plumage Fut pris dès son plus jeune âge En mains par une vieille pintade Qui laissa son vieux coq en rade. Lors, notre jeune volatile Qui se trouvait fort volubile Ne fut plus satisfait de son habitat Et se rêva en costume d’apparat. Pourquoi, se disait-il, se contenter D’un simple poulailler, fut-il doré, Alors que, sans travailler, Je puis demeurer au palais. Il me suffit, si mes calculs sont bons, De prendre mes congénères pour des pigeons Et,... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 15:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2018

Le rondeau, Un moment d'exception

Les subtilités des formes poétiques classiques : Le rondeau           Le rondeau est un poème médiéval à forme fixe composé de  trois strophes isométriques (même structure, même longueur) construites sur deux rimes, souvent avec des répétitions et se fermant sur lui-même (en rond), à l'origine du nom. Sur le fond, lié à l'origine à la musique, le rondeau est souvent léger et badin. C'est une forme souple et enlevée basé sur l’octosyllabe (vers à 8 pieds) ou le décasyllabe (vers à 10... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2018

La ballade, Ballade exotique

       Guillaume de Machaut, le grand précurseur Le mot Ballade désigne, au sens classique, un poème médiéval à forme fixe composé de trois couplets et d'un quatrain ou demi-strophe (appelée envoi), chacun des couplets se terminant par un vers refrain, reliquat de la forme chantée des origines. Les strophes ont le plus souvent huit ou dix vers développant des thèmes fort variés. On en trouve Les exemples les plus importants se trouvent chez Guillaume de Machaut et Eustache Deschamps (fin... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 octobre 2018

Piquante épigramme

                                    Principales formes poétiques classiques « L’épigramme, plus libre en son cours plus borné, n’est souvent qu’un bon mot de deux rimes orné. » Boileau À partir du IVe siècle avant J.C., l’épigramme devint surtout une petite pièce de poésie contenant une pensée exprimée avec grâce et précision. À partir du XVIe siècle, elle se spécialisa... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 13:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2018

Le virelai, Que l'amour ne me blâme

         Le virelai est une poésie à forme fixe (respectant une structure donnée), constituée généralement de trois strophes à deux rimes. Dans l’ordonnance la plus répandue, l'un de ses vers revient à la fin de chaque strophe. La métrique du virelai varie en général de l’octosyllabe à l’alexandrin. (onze pieds ou hendécasyllabe dans l’exemple ci-dessous). Le mot virelai vient des termes lai et virer, évoquant à la fois la danse et un refrain qui peut être repris en chœur. Le virelai apparut à... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 13:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2018

Le lai lyrique Sur l'amitié

Le lai est un poème à forme fixe apparu au XIIe siècle qui au Moyen Âge était employé au sens de « chant, » un récit chanté ou "mélodie", décliné en lai narratif, l’ancêtre du fabliau, et le lai lyrique, celui qui nous intéresse ici.      Tristan et Iseut Le lai lyrique connut son apogée au XIVe siècle avec par exemple le Lai de la dame du Fael ou les lais de Marie de France. Dans sa forme classique, comme dans l’exemple ci-dessous, il est basé sur le nombre HUIT, composé de deux HUITAINS (la strophe)... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2018

L'ode lyrique Ciel et terre

                                                                   Odes de Ronsard et de Pindare On appelle souvent un poème en strophes d'inspiration lyrique une ode. Elle peut être à tonalité lyrique chez Anacréon [1] et à... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :