Nostalgie… nostalgie...

  

                           Souvenirs, souvenirs de toutes sortes,
                           Souvenirs, souvenirs qui vont et trottent,
                           Se promenant, trottinant dans l'esprit,
                           Des bouts d’émotions bien à l’abri
                           Dans des arcanes pleines de mystère
                           Du fond des âges ou seulement d’hier,
                           Dans un incroyable va et vient
                           Sans que l'on n'y puisse vraiment rien.

                           Souvenirs, souvenirs qui passent et lassent
                           Si vite d’une oreille à l’autre hélas
                           Retenant quelques bribes, des riens,
                           Autant de flux rappelant d'autres liens,
                           Des traits aimés qu’on voudrait tant revoir,
                           Des visages fermés ou pleins d’espoir,
                           Les traces des impressions reçues,
                           Reflets du passé, de tout ce qui fut.

                           Ô souvenirs, mémoire fugitive,
                           Images si chagrines, si lascives,
                           Ô mémoire aux images rémanentes
                           Qui impriment des marques si prégnantes,
                           Qui reviennent soudain sans crier gare,
                           Des flashs de sensations qui s’égarent
                           Loin dans les méandres de la mémoire
                           Ou au contraire qui fusent un beau soir,
                           Errent et surfent sur d’intimes désirs
                           En nous arrachant un petit sourire.

                           Souvenirs, ô beaux souvenirs chéris,
                           Uniques, de ceux qui n’ont pas de prix,
                           De ceux qui alternent bon et mauvais
                           De ceux qui alternent le faux, le vrai,
                           Font leur petit bonhomme de chemin
                           Dans le déroulement du quotidien.

                           Souvenirs, ô souvenirs si menteurs
                           Et si parcellaires, si réducteurs
                           Pleins de petites parcelles de vie  
                           Où le temps parvient à faire le tri,
                           Met à jour les désirs les plus anciens,
                           Brouillant les cartes comme un magicien.

            

<<  Christian Broussas –Souvenirs... souvenirs- 21/08/2017 • © cjb © • >>