09 janvier 2017

En guise d’au revoir

Ne dit-on pas que tant qu’on est  vivant dans le cœur D’un être aimé, on n’est pas tout à fait mort, Que toujours demeure la petite flamme intime Qui, tout au tréfonds de l’âme, nous anime. Cette petite flamme, nous la portons en nous Pour qu’elle nous renvoie sa part de mystère À travers ce lien qui nous rattache à la terre Quand nous implorons le ciel à genoux.   Cette connivence comme disait René Char, Est tissée des joies, des peines partagées, Quand tant de souvenirs emplissent une mémoire Pleine de tant d’images de... [Lire la suite]
Posté par Frachet à 02:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]